Mode éthique : et si on arrêtait d’être des fashion-victims ?

signature%20take%20it%20green.jpg

C’est très drôle quand on y pense. Se revendiquer « victime » de la mode est très bien vu, alors que finalement cela suppose une certaine faiblesse face à cette industrie. Et croyez-moi qu’en plus d’être faible, nous sommes complétement inconscients de l’impact de cette quête constante de la dernière pièce tendance à ajouter à notre garde-robe.

PHOTO%20VETEMENT%20ETHIQUE%20BLOG%20.jpg

Un désastre humain et écologique

Le saviez-vous ? L’industrie de la mode est la deuxième plus polluante du monde. En cause ? Les matières premières pour fabriquer nos vêtements : le pétrole et le coton. Car oui, aussi naturelle soit elle, la fibre de coton et sa culture consomme plus de 25% du total des pesticides sur terre. Et pour le pétrole, vous savez tout ce que cela implique. Et cela ne s’arrête pas là, puisque des composants chimiques entrent dans toutes les étapes du processus de fabrication d’un vêtement.

Métaux lourds, colorants, lubrifiants, la liste est longue. Et tout cela vient se déverser dans les cours d’eaux des pays producteurs comme la Chine et l’Inde et mettent en danger la population locale. Il y a ceux qui vivent près de ces grandes usines et qui subissent les conséquences de cette pollution de plein fouet et ceux qui travaillent dans cette industrie qui bénéficient de très peu de protection pendant la confection des vêtements. Ce sont d’ailleurs ces mêmes personnes qui sont payées au lance-pierre et qui travaillent dans des conditions plus que précaires. Adultes et enfants, les vraies victimes de la mode, ce sont bien eux. Car si nous arrivons à trouver dans les rayons de nos boutiques préférées des t-shirts qui ne coûtent que quelques euros, c’est bien que quelque chose cloche dans le système.Si ce n’est pas nous qui payons, quelqu’un d’autre le fait à notre place. Et le prix est lourd. Aucun droit social, des conditions de travail qui mènent très souvent à la maladie, et la pauvreté. Car aucune loi ne protège les « petites mains » de la mode dans les pays producteurs. Pour toutes ces raisons, et bien plus encore, il est temps de devenir un consommateur conscient de la mode. Et pour cela de nombreuses alternatives existent.

© Crédit photo Made & More

Les alternatives, un mode éthique, équitable et responsable

D’abord il est important de s’informer car changer sa façon de consommer la mode est un énorme pas, et de cela j’en suis bien consciente. Je vous conseille vivement de visionner le documentaire « The True Cost » qui, je suis sûre, mettra en perspective votre rapport à la mode. Je vous conseille également de suivre les actions de « Fashion Revolution » dont l’action « Who made my clothes ? » fait beaucoup de bruits ces dernières années. Le webmagazine Slow We Are, français, est une mine d’informations et vous permettra de découvrir de nouvelles marques responsables comme de vous informer. Ensuite, je vous propose de découvrir quelques alternatives qui vous permettront de consommer plus sainement la mode.

1) Les dépôts-vente, Émmaüs & les vide-dressings

Acheter ses vêtements d’occasion est la façon la plus économique et parfois la plus simple de réduire son impact. Alors oui, il faut s’armer de patience mais parfois on peut faire de très belles trouvailles et donner une seconde vie à un vêtement. Dans ce même esprit, il existe une penderie partagée en ligne, Hylla, dont le concept est de vous proposer une sélection de vêtements de seconde main que vous pourrez louer au mois. Personnellement je suis fan de ce concept et cela me permet de renouveler ma garde-robe régulièrement et de manière responsable !

2) Les marques de vêtements éthiques/responsables

De plus en plus de marques de mode responsables et/ou éthiques voient le jour, à notre plus grand bonheur. Du Made in France ou Made in Europe, des fibres textiles biologiques, des alternatives écologiques à l’éternel coton, vous trouverez forcément la marque ou les pièces qui vous correspondent. Certains e-shop se sont spécialisés dans la sélection de ces marques comme Made & More ou encore Dressing Responsable. À Paris, Centre Commercial est un concept-store qui ne propose que des marques responsables. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

3) Les marques de vêtements issus du commerce équitable

Je ne pense pas qu’il soit intelligent de choisir de consommer du 100% Made in France dans une démarche éthique. Bien au contraire. Notre argent devrait servir à faire vivre des populations moins avantagées que la nôtre. C’est pourquoi le commerce équitable représente une formidable alternative dans l’industrie de la mode. Elle permet de payer au prix juste l’ouvrier et de préserver les savoir-faire, car très souvent le commerce équitable les met en valeur.

4) Les lignes « responsables » des grandes marques

Même si ce n’est pas l’option la plus éthique, il ne faut pas négliger que certaines grandes marques font l’effort de créer des gammes plus responsables. Bien sûr, nous sommes tous conscients que c’est, très souvent, purement marketing mais ces lignes sont à souligner. Très souvent le côté responsable est dû au choix de matières premières biologiques ou à la réduction d’intrant chimique dans le processus de production. Aussi, certains grands groupes se battent localement pour faire valoriser les droits des travailleurs. N’hésitez pas à creuser le sujet afin de comprendre si une collection est vraiment responsable.

J’espère vous avoir donné quelques pistes de réflexion quant à votre consommation en matière de mode. Bien sûr c’est un « chantier » vaste et qui prend du temps mais si vous désirez vraiment devenir un consommateur conscient vous y arriverez. N’hésitez pas à partager quelles sont vos alternatives mode responsable avec nous. À très vite, Asmae

commentaires

laisse ton commentaire

dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi samedi janvier février Mars avril Mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre